Appeler
Dirigeants de TPE : Que faire face au Black Friday ?

Dirigeants de TPE : Que faire face au Black Friday ?

Dirigeants de TPE : Que faire face au Black Friday ?

La semaine du Black Friday qui a lieu ce vendredi 26 novembre vient de commencer, les dirigeants de TPE la redoutent. De nombreux commerçants/artisans considèrent qu’ils ne peuvent pas riposter face aux plus grandes plateformes e-commerce.

Ce phénomène provenant des Etats-Unis a fait ses premiers pas en France en 2010 avec un sacré bagage : les plus importantes réductions de l’année, notamment chez les enseignes de la grande distribution et les plateformes e-commerce les plus réputés. 

Rien d’étonnant à ce que les gens du monde entier, comme les Français, y trouvent un intérêt. Néanmoins, le Black Friday a un impact néfaste sur de nombreuses problématiques, raison pour laquelle il fait de plus en plus débat. Cela génère des opportunités que les entrepreneurs peuvent utiliser, mais lesquelles ? On décode ça ensemble ! 

Un contexte différent pour le Black Friday en 2021.

Le Black Friday reste un phénomène très attendu. D’après une étude de Harris Interactive menée sur un échantillon de 1000 Français âgés de 18 ans et plus, 53% d’entre eux trouvent les promotions intéressantes et 64% trouvent utile cet événement pour réaliser les achats de Noël.

Mais ces chiffres ne signifient pas un passage à l’acte, la crise sanitaire a influencé le comportement des consommateurs en consolidant leur attrait pour les produits made in France et locaux. Ils se sont rendu compte que la présence de petits producteurs et commerçants locaux, durant une situation telle que celle que nous avons traversée, était vitale. 

Les Français sont de plus en plus engagés vis-à-vis des problématiques environnementales, l’impact du Black Friday ne leur a pas échappé. En effet, celui-ci entraîne la surconsommation et la surproduction en créant des besoins non-nécessaires aux consommateurs, favorisant l’augmentation des gaz à effet de serre. En prime, le transport de ces marchandises au bilan écologique dramatique. 

De ce fait, de plus en plus de personnes adoptent une méthode de consommation intelligente et résiliente en consommant des produits locaux et de proximité. 

Les alternatives : Green Friday, Make Friday Green Again, Local Friday,…

De nombreux mouvements sont nés allant à l’encontre du Black Friday comme le Make Friday Green Again. Ce mouvement est apparu en 2017 permettant aux entreprises de prendre position contre les dérèglements climatiques que provoque le vendredi noir. Si votre activité et vos valeurs sont en cohérence avec ce mouvement, il ne faut surtout pas hésiter à le faire savoir !

En effet, plus de 200 entreprises comme la marque clermontoise Picture Organic Clothing encouragent les personnes à consommer raisonnablement, selon leurs besoins et non selon leurs envies. La non-pratique du Black Friday est un argument très fort générant une image positive et engagée aux yeux des consommateurs. Ils n’hésiteront pas à passer à l’acte d’achat pour des produits certes plus chers mais sains. Cela peut être :

  • des produits dit éthiques, avec une méthode de fabrication qui respecte les travailleurs et qui minimise son impact écologique,
  • ou des produits qui participent à des œuvres caritatives ou associatives en reversant une partie de leurs ventes à des associations (tendance actuelle)

Mais ce n’est pas tout, le Black Friday précarise les emplois et ne permet pas de faire vivre les entreprises qui font l’économie et le savoir-faire de notre pays. Les TPE/PME représentent plus de 99% de l’économie de l’hexagone, soit plus de trois millions et demi d’entreprises. Elles sont indispensables au maillage économique du territoire. Elles permettent à de nombreux entrepreneurs de vivre de leur passion (nous ne parlons pas de profit), mais aussi, pour l’hexagone, de fluidifier le marché du travail, d’avoir une concurrence et des prix justes, ainsi que de conserver une diversité d’activité. 

En investissant et réinvestissant chez nos artisans-commerçants, producteurs… de notre ville, nous permettons à nos départements, nos régions, notre pays de se développer. Raison pour laquelle est apparu le mouvement Local Friday

Local Friday : Pour la transformation numérique des TPE.

Le mouvement « Local Friday », lancé par AlloVoisins, est inspiré d’un concept provenant des Flandres. Ses objectifs tendent tous à encourager les Français à acheter et à consommer des produits provenant des petits commerces de leur ville. Ce mouvement est en parfait accord avec nos valeurs qui sont d’accompagner, de soutenir et de trouver des solutions aux problématiques des dirigeants d’entreprise. Un objectif retient notre attention chez Liure, celui de soutenir la transformation numérique des TPE pour avoir une présence sur Internet et concurrencer les plus grosses plateformes e-commerce. Oui, si des sites y arrivent, pourquoi pas le vôtre ?

Nous vous offrons l’opportunité de créer vous-même facilement et rapidement votre site internet grâce à nos formations 100% prise en charge ! À la fin, vous repartez avec un site prêt, fonctionnel et qui vous représente ! 

Que votre offre soit constituée de produits, de services ou des deux, il est impératif que vous soyez visible sur Internet. Les raisons sont très nombreuses, mais il y en a une en particulier qui pourrait vous faire changer d’avis si vous n’avez pas encore passé le cap.
Que ce soit le reste du temps ou pendant le Black Friday, les ventes e-commerce augmentent au fur et à mesure des années. Le contexte sanitaire a joué en faveur des ventes en ligne et il est très facile d’acheter sur Internet. Un clic et c’est fini, pas de queue, pas de déplacement… Le charme n’est pas le même que si on allait directement rencontrer le vendeur, certes, mais il faut tout de même s’y intéresser si vous souhaitez pérenniser votre activité.
D’après les estimations de la société Deloitte, les ventes en ligne devraient croître de 11 à 15% cette fin d’année par rapport à 2020.
De plus, selon la FEVAD (Fédération de l’E-commerce et de la Vente À Distance), le e-commerce représentait moins de 10% du commerce de détail en 2019 et est passé à 13,4% en 2020. 

Conclusion

Même si le Black Friday reste un événement incontournable, les mouvements allant à son encontre ont pris une ampleur que l’on ne peut mettre en doute. 

  • Vous réalisez vous-même vos produits ? 
  • Les matières premières utilisées sont locales ? 
  • Vous êtes sensible aux problématiques environnementales et votre activité y contribue ? 
  • Vous pratiquez des prix justes et vous avez de quoi le justifier ? 

Revoyez votre communication et exprimez votre position.

Vous souhaitez participer au Black Friday pour éliminer du stock ou booster vos ventes ? 

Assurez-vous de disposer de toutes les ressources nécessaires pour y répondre.

Peu importe votre choix, dans les deux cas, il faut analyser et réfléchir à son positionnement en prenant en compte un maximum de paramètres comme :

  • Vos objectifs
  • Vos ressources à disposition (financières, humaines, matérielles… )
  • Vos valeurs et votre vision

Mais n’oubliez pas qu’en tant que dirigeants de TPE, votre activité sera influencée par votre savoir-être. Soyez totalement transparent et surtout, restez vous-même.